Les autres volailles

Canard et poulet sont les plus connus. Il y a d'autres choix qu'on trouve sans trop de difficultés : pintade au goût plus rustique, le lapin - un peu curieux dans ces bêtes à plume- les cailles et plus rarement les pigeons.

Sans oublier les gibiers faisans, perdreaux, mais c'est beaucoup plus rare, sauf dans des magasins spécialisés.

3,6/5 ( 28 votes )

Une recette d'automne assez simple à réaliser et surtout facile à cuire et à déguster. Elle évite une cuisson en cocotte des cailles, qui a tendance à durcir ce petit volatile.

4,5/5 ( 4 votes )

Un plat pour repas de fête, assez copieux, ou l'art de déguster une caille sans trop y mettre les doigts

4,5/5 ( 24 votes )

C'est à peu près le lapin en gelée, mais les oignons frais, les carottes et le cerfeuil en font un plat original et très apprécié pour les repas d'été.

3,0/5 ( 1 vote )

Le lapin aux bolets est un plat relativement classique, un plat de terroir. C'est ici la version italienne, avec romarin et sauge. À servir avec de la polenta crémeuse ou frite.

3,4/5 ( 17 votes )

Le lapin aux pruneaux est une recette emblématique de la cuisine du Nord-Pas de Calais. C'est une recette sucré-salé qui améliore le côté un peu fade du lapin. Certaines recettes ajoutent des raisins secs, voire de la cassonade. Là c'est franchement sucré.

4,0/5 ( 4 votes )

Le lapin à la moutarde est un grand classique. Pauvre en graisse mais assez fade, le lapin est ici cuit en papillotes avec de la moutarde. C'est très simple.

4,6/5 ( 17 votes )

C'est un plat de prestige qui permet de réaliser une belle assiette, pleine de couleur. Une difficulté, au moment du service, il faut mener de front les différentes cuisson.

5,0/5 ( 1 vote )

C'est un plat digne d'un repas de fête, assez classe, pas trop copieux, joli sur une assiette. Si vous souhaitez renforcer le côté festif, vous pouvez ajouter une grosse lamelle de truffe entre le foie gras et le filet de pigeon. Somptueux !