Pâtés et Terrines

Se prépare la veille et demande un minimum de préparation le jour même. Pâté, terrine, pâté croute à la viande ou aux poissons.

Pour un buffet, à l'apéritif sur des toasts.

3,0/5 ( 1 vote )

En entrée ou en accompagnement de grillades, c'est très bon, très frais pour les journées un peu chaudes, avec une texture agréable. Seul problème, c'est long à réaliser. On peut aussi le servir en plat végétarien.

4,5/5 ( 22 votes )

Une terrine facile à réaliser pour les vrais amateurs de canard.

4,6/5 ( 8 votes )

Un pâté en croûte sans moule, à déguster en entrée ou en plat de résistance. Il faut le cuire un peu à l'avance et le tenir tiède au four en attendant l'heure du repas.

3,2/5 ( 19 votes )

Si pour vous les rillettes sont synonymes de bloc de saindoux avec quelques filaments de viande douteuse, changer radicalement de point de vue avec cette recette. Ça reste quand même un peu gras.

4,5/5 ( 11 votes )

Le grand classique maquereau au vin blanc, revisité en une terrine froide un peu acidulée. Spécialité chimacienne, faite à l'origine avec de l'anguille. L'intérêt c'est aussi le prix, quelques euro pour une belle terrine.

3,9/5 ( 7 votes )

Idéal pour utiliser les restes de pot-au-feu, viande et légumes. On ajoute quelques haricots verts et du persil pour amener fraîcheur et croquant.