Patidou à la coque

Le 25/12/2021 11:11 par Jean-Jules

Le patidou est une courge très décorative de la même famille que la courgette. Son côté esthétique peut faire penser à une coloquinte. C'est pourtant tout à fait comestible, très bon, très charnu, avec très peu de pépins beaucoup moins que le potimarron. La chair est un peu sucrée avec un petit goût de noisette.
Dans cette recette, le patidou est cuit au four et dans les dernières minutes, on ajoute un œuf pour le côté coque. On peut aussi mettre un peu de lard fumé. Ce n'est pas franchement nécessaire. Le fromage n'est pas très utile non plus, mais très peu de parmesan finement râpé apporte une note un peu salée.

Préparation : 10 minutes - Cuisson : 1 heure  
4,0/5 ( 1 vote )
Pour : 2 personnes
  • Patidous : 2
  • Œufs : 2
  • Crème liquide : 2 cuillères à soupe
  • Parmesan : 1 cuillère à soupe
  • Pimenton : 1 pincée
  • Ciboulette ou cive
  • Sel, poivre
Réalisation
  • Bon marché
  • Facile
  • Automne/hiver
1 -

1- Les pépins du patidou sont situés dans la partie basse. Il faut donc couper le patidou de l'autre côté de la queue.
Pour assurer un bon équilibre de la courge, il faut d'abord couper la queue assez dure, si elle dépasse du sommet du patidou. Attention c'est très très dur. Il faut un couteau à scie, genre couteau à steak.
Puis on coupe de l'autre côté, à environ un quart du fond.
Avec une petite cuillère, enlever les pépins de la courge. Poser le fond et le couvercle dans un plat. Saler légèrement.
Cuire au four à 180°C pendant 45 minutes. Tester avec un petit couteau pointu qui doit s'enfoncer facilement dans la chair.

2 -

2- Couper en petit morceau la ciboulette ou la cive.
Dans le creux de la courge, mettre une demi cuillère à soupe de crème liquide, un peu de ciboulette ou de cive, un peu de sel, de poivre ou au mieux une pointe de pimenton.
Puis casser un œuf, en version plus gourmande, on peut mettre deux jaunes d’œuf dans une seule courge. En option, mettre une grosse pincée de parmesan.

Remettre au four pour une dizaine de minutes. Il faut régulièrement vérifier la cuisson, le blanc doit être figé et le jaune coulant. Il est préférable de sous cuire le blanc pour laisser le jaune bien coulant.